Otys

LIBOTYS001

Neuf

Explorez les ruines du passé pour reconstruire le futur ! Milieu du 22e siècle, après 300 ans d'inconscience, la montée des eaux engloutit les dernières terres émergées. Pour survivre, les colonies de rescapés doivent demeurer au-dessus du niveau de la Mer. Vous vivez dans la colonie Otys, récupérez les débris des civilisations passées dans les profondeurs pour construire le futur de l'humani...

Plus de détails

En achetant ce produit vous pouvez récolter 4 points de fidélité. Votre réserve totaliserait 4 points de fidélité qui pourrait être convertis en un bon de réduction de 1,60 €.


40,00 € TTC

Fiche technique

Nombre de joueurs minimum 2
Nombre de joueurs maximum 4
Âge minimum 14
Durée d'une partie 120

Description détaillée

Explorez les ruines du passé pour reconstruire le futur ! Milieu du 22e siècle, après 300 ans d'inconscience, la montée des eaux engloutit les dernières terres émergées. Pour survivre, les colonies de rescapés doivent demeurer au-dessus du niveau de la Mer. Vous vivez dans la colonie Otys, récupérez les débris des civilisations passées dans les profondeurs pour construire le futur de l'humanité. Votre équipe de plongeurs est formée pour récupérer les matériaux les plus utiles dans les abîmes. Ils vous serviront à remplir les contrats proposés par la Colonie et ainsi obtenir plus de notoriété que vos concurrents. Vos plongeurs se trouvent à des profondeurs différentes, à vous de faire concorder au mieux leur spécialité avec le bonus offert par la Colonie. Attention ! Leur oxygène est limité, dès qu'il ont accompli leur mission, ils doivent remonter à la surface. Gérez au mieux tous les paramètres de votre équipe, la Colonie saura récompenser le meilleur d'entre vous ! Otys est un jeu d'optimisation et de planification co-édité par Pearl Games et Libellud. Faites correspondre profondeur de vos plongeur, leur spécialité et le bonus de la Colonie de la manière la plus optimale pour remplir les contrats et remporter la victoire. Le futur se construit grâce aux explorateurs du passé...